Tout savoir sur le labrador

Faisant partit des races de chiens les plus adorées par les familles. Le labrador également appelé Labrador retriver est chien classé de taille moyenne. Généralement, le labrador a 3 pelages bien distincts : noire, marron et sable. Contrairement aux dalmatiens, le labrador n’a aucune tache sur son pelage. Le labrador n’est-il pas le chien de famille idéal ?

Le Labrador : Qu’est-ce qui le caractérise parmi les autres races ?

Ayant un très grand appétit, le labrador est également un chien actif et costaud. Ce caractère actif le rend assez immature. Cependant, quand le labrador est bien dressé et bien éduqué, il obéit facilement à son maître. Un peu pataud, le labrador mal dressé est parfois difficile lors de ses premiers contacts. Tout propriétaire d’un labrador doit donc faire appel à un maître-chien pour l’éduquer le plus tôt possible et surtout avant qu’il atteigne l’âge adulte. Outre sa nature dynamique, le labrador est une race de chiens qui aime le contact physique. En d’autres mots, il préfère les jeux et les activités assez tactiles. Grand fanatique de l’eau, le labrador est idéal pour les sauvetages en mer. Le labrador est par excellence le meilleur chien pour vous suivre durant les activités sportives. Le point le plus important pour un labrador est de ne jamais négliger son éducation, sans quoi il serait un piètre chien de famille.

Le labrador et son alimentation

De taille moyenne prédestinée à l’embonpoint, c’est-à-dire gros. Son métabolisme économe est à l’origine de cette destinée. Mais pourquoi dit-on qu’il est destiné à l’embonpoint ? Tout simplement parce que cette race fait partie de celles qui ont toujours faim. Et que leur organisme économise les calories au lieu de les dépenser. Pour équilibrer son alimentation, il faut donc une bonne sélection d’aliments bien déterminés. Des aliments apportant les nutriments nécessaires et adéquats à l’organisme du labrador. Des aliments peu caloriques favorables à sa santé.

Le labrador : Quels sont ses problèmes de santé les plus fréquents ?

La dysplasie de la hanche est la maladie qui attaque souvent un labrador. Et parmi des maladies encore méconnues du grand public, 3 sont dangereusement nocifs au labrador : le collapsus, l’atrophie rétinienne progressive généralisée et la myopathie Centro-nucléaire. Le collapsus est généralement causé par l’exercice physique. Ses symptômes sont observés lorsqu’il est en activité. L’atrophie rétinienne progressive généralisée est une maladie oculaire due à la dégradation des cellules de la rétine. Quant à la myopathie Centro-nucléaire, cette dernière est la source de la faiblesse musculaire générale du labrador. La myopathie Centro-nucléaire est donc un trouble musculaire caractéristique des labradors.

Zoom sur le bouledogue français